Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 20:31

    Toujours habillé de clair, ce ne sont pas des fringues, ce sont des habits. Stature qui nous regarde de haut. Petite touche de gel dans les cheveux. Tu es beau, tu es propre, et tu joues au ping-pong avec un style de tennisman.
     

    Tu as douze ans, pas de fermeture éclair, et plus de 200 francs pour 15 jours de colo dans le petit bled du Maine et Loire où a grandit ma maman.  D’ailleurs non, ce n’est pas une colo cette fois, c’est un stage. Les enfants sont venus pour jouer de la musique pendant quinze jours, et ils vont bosser comme je n’ai jamais bossé mon instrument.


    Une soixantaine d’enfants de 7 à 18 ans, 3 animateurs, une directrice, et plein de profs de musique dont un seul qui est présent au-delà des cours parce qu’il le veut bien.

     
    Un jour, les enfants jouent à « Fort Boyard ». Nous, nous y jouons chaque jour, pour avoir le temps de passer dans toutes les chambres et de connaître chaque enfant. Mais qu’est ce qu’on passe un bon séjour, fichtre diantre, ce sont 15 jours fort sympathiques ! Et les mômes nous le rendent bien !

    Toi, tu joues du hautbois. Comme je suis flûtiste aussi un peu, je suis l’animatrice musicale référente des enfants qui jouent des instruments à vent, donc je suis « ton animatrice » même si tu vis peut-être dans un château et pas moi.

    Tu deviens tout rouge quand tu souffles dans ton hautbois, ça t'enlève un peu de la classe que tu as toujours, même au réveil.

     

     

    1992. 12 ans ... 


    Je ne crois pas que je suis jalouse. Je te juge « juste » sur ce que tu dégages, futur vieux-beau aux cheveux grisonnants comme on en voit dans les séries américaines. Certains des autres enfants viennent du même milieu que toi, mais toi, ça se voit toujours, et pas qu’un peu.



    Séquence courrier.


    Le courrier, en colo, c’est sacré. Jusqu’à douze ans, on pointe les courriers reçus, les courriers partis vers le HLM résidentiel ou le château de banlieue. Par contre on ne lit pas, ça s’appelle le respect. Mais on distribue à l’heure du repas. Les noms des heureux destinataires sont criés dans le réfectoire. Ceux qui attendent désespérément se taisent en silence. Le repas, c’est aussi l’heure des coups de fil. Là encore, on appelle l’enfant au téléphone. Il y va avec sa pile de cartes postales, parce que c’est le même que celui qui a eu du courrier.

    J’ai l’impression que c’est une coutume d’organisation le repas-courrier-téléphone en colo. Le respect trouve ses limites dans l’organisation, c’est bien connu, et c’est la vie. Moi aussi j’ai osé appeler dans le réfectoire celui qui avait un colis, un appel. Après j’ai arrêté. Le courrier, c’est intime, ça se partage que si on veut. Et le repas, c’est fait pour manger, diront certains qui auront raison !

     

    Mon hautboïste ne reçoit pas de courrier. Mon hautboïste ... tu as du fric, des fringues, un hautbois mais tu es triste. Et ça ne se fait pas d’être triste quand on a du fric, des fringues, un hautbois, et onze ans. Alors tu frimes. Jusqu’à ce que tu te laisses aller et te montre un gamin spontané, souriant, un peu fou-dingue, super calin, vraiment sympa. Mais triste...

     
    A la fin du séjour, tu es plus détendu. Pas envie de partir parce que chez toi l’enfant grandit tout seul. J’espère et je crois que tu as pu exister juste pour ce que tu étais, pas pour ce que tu avais, le temps d’une parenthèse. J’espère que tu n'as pas oublié cette parenthèse, que tu es devenu autre chose qu’une apparence.

    J’espère aussi que tu ne juges pas trop ses parents. Eux aussi ont leur histoire.





    LIENS :

    "Des mômes..." article suivant 
    "Des mômes... " premier article
    "Des mômes..." le sommaire

    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    Mélina LOUPIA 25/04/2007 00:20

    Je confirme, ça merdoie avec IE, mais le truc, c'est OB aussi hein.
    Je confirme un autre truc, je sens bien que je vais lire pendant pas mal de temps.
    Ici, pas les livres.
    Des bizettes, surtout ce texte, je prends dans l'ordre, enfin comme je le vois rangé.

    Loïca 28/11/2006 19:33

    En fait, je m'appelle pas Anna hein !(C'est ma maman, j'ai écrit de son pc sans faire attention) !!

    anna 28/11/2006 19:32

    Chui émue tiens... Faudrait interdire la tristesse !Et souvent, ce sont ce genre de parents les plus exigeants envers ton travail, et qui se permettent des critiques mal placées et injustifiées (j'en ai fait l'expérience l'année dernière).

    cubik 24/11/2006 09:19

    Ptet qu'il avait juste oublié sa crème de jour. Pis quand il a vu l'acné des autres, il s'est détendu >)

    tibou 24/11/2006 00:31

    mais alors le repas, c'est fait pour manger le courrier avec un hautbois, alors?