Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 20:16

    C’est ma première colo. J’ai 18 ans tout pile. Je suis contente d’être là, même si j’ai le trac.

    Je suis animatrice.

    Ils sont 8 dans 2 piaules. Ça fait juste 4 ou 5 ans qu’ils ont vu le jour, et on me les confie.

     

    Je dois être grande.

    1991.fermeture éclair 

     

     

    C’est l’heure du premier inventaire. Moment crucial de découverte l’un de l’autre, moment où l’enfant se dévoile et l’adulte l’apprivoise.

     

    C’est ton tour. Petit bonhomme tout blond de 4 ans, et un joli prénom pour jouer à faire des rimes. Et une fermeture éclair. Mais je ne le sais pas.

     

    Sur le haut de ta valise, une pochette plastique avec les ptits trous pour mettre dans un classeur, toute tordue, plein de papiers dedans. En couverture, une écriture géante : « si prise en charge médicale d’urgence nécessaire, problème cardiaque ou anesthésie même locale, appeler d’urgence l’hôpital …» et un numéro de téléphone. Rouge. ROUGE

     

     

    J’avais le trac. Maintenant j’ai peur : je n’suis pas sûre d’être assez grande.

      

    Tu me regardes souriant : « oui, tu sais c’est pour ma fermeture éclaire les papiers. Regarde.» Tu soulèves ton maillot.

     

     

    Je ne savais pas que c’était si grand un cœur d’enfant.

     

     

    « Mais tu sais, je suis guéri maintenant ». Je ne suis pas encore rassurée.

     

     

    Petites chaussettes et autres shorts trouvent leur place. Et la photo de papa et maman sur la table de nuit.

    Je fais de mon mieux et je crois que tu vas bien.

     

    La directrice me dit qu’elle savait. Je crois que j’aurais aimé ne pas le découvrir  dans la valise, il me faudra un peu de temps pour en être sûre.

     

     

    La vie de la colo se déroule. Je me souviens de pompons, de balais, de musique, de leurs tronches, de leurs sourires et de leurs prénoms. Je me souviens de tes lunettes jaunes aussi. On n’oublie pas les premiers.

     

    1991.fermeture éclair 

     

     

    Je suis bien dans cette vie là.

     

     

    Et je me souviens des vautours. On se promène au parc animalier, dans l’enclos des vautours. Tu t’approches un peu trop près, le vautour a peur.

     

    Toi aussi. Hurlement de terreur d’un enfant pas plus haut que deux vautours, ou trois pommes et demi.

     

     

    Non. Pas d’un enfant. De toi. De toi, celui qui a une fermeture éclair et un numéro de téléphone rouge que j’ai appris par cœur.

     

    Mon cœur à moi fait une pause et j’ai très chaud à l’intérieur.

     

     

     

    Un câlin et des mots ont suffit. Tu avais raison. Tu as l'air d'être guéri.

     

     

     

    Et je sais que je peux trouver les mots, même quand j’ai très peur.

     

     

     

    Mais j’ai toujours eu le trac. C'est bon le trac.


    LIENS :

    "Des mômes..." article suivant 
    "Des mômes..." le sommaire

    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    Mélina LOUPIA 25/04/2007 19:51

    Allez hop, une première gifle.
    Bizettes

    youpitralala 05/02/2007 14:44

    C'est pas joli joli de tirer des larmes à 14h43 aux gens pas prêts !

    Nelly 23/11/2006 18:09

    Cubik, tibou, cloclo --> gnin gnin gnin gnin gnin...
    Kuk  --> La mienne, elle est toute minus à comparer. Mais j'en ai deux !
    Loïca --> je t'attendai :o)))

    Loïca 23/11/2006 15:54

    Purée, quand les 4 enchaînent comme ça, c'est du lourd !Moi, cette nouvelle petite rubrique va me remémorer de bons souvenirs :o)

    Kuk 22/11/2006 19:29

    Et c'est  pour copier que t'as voulu une fermeture éclair, toi?