Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 16:56

    Ils sont deux les frangins. Qui se ressemblent tellement mais si peu en même temps.

    L’un se marre tout le temps, joue beaucoup, veut tout savoir tout découvrir tout connaître.

     

     Le second pleure. Beaucoup trop. Il pleure au lever, il pleure à table, il pleure à chaudes larmes. Il pleure et ses pleurs font taire les autres enfants, qui ne comprennent pas. Pourquoi celui là pleure, qu’est-ce qu’il a, pourquoi il ne joue pas.

     

    Il pleure de ne pas avoir ses parents près de lui, il pleure de ne pas réussir à jouer, à découvrir, il pleure de ne pas se faire des copains. On parle tous les deux, un autre animateur essaye aussi. Le directeur essaye d’une manière un peu autoritaire de faire taire ces pleurs qui le gênent. C’est vrai, un garçon ça ne pleure pas, alors mince…

     

    Celui là pleure tellement trop, le jour la nuit qu’on ne trouve tellement pas comment l’aider à être bien dans la colo, pourtant pas très longue.  Celui là pleure tellement trop, le jour la nuit, que ça embête certains. Celui là pleure tellement trop, le jour la nuit, qu’on appelle ses parents. Qui viennent le chercher.


    Lorsqu’ils sont là, il pleure encore, d’émotion de les revoir, puis se calme. Il s’excuse, vraiment, il est tellement triste d’avoir tant pleuré et d’avoir l’impression de nous avoir embêté, et les copains aussi. Je lui dis que je suis contente de l’avoir rencontré celui-là, que c’est un chouette gamin, qu’il va grandir encore et prendre de l’assurance.


    Les parents adorables, attentifs nous remercient, embrassent le petit qui, du haut de ses 7 ans s’éclate comme un fou, et finit la colo avec nous. Ils partent avec leur grand qui me sourit.

     

    Enfin.

    Mais finalement est-on si grand que ça à 11 ans ?

     

     

     

    Des mômes, articles précédent

    Des mômes, article suivant

    Des mômes, page d'accueil


    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires