Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 11:26

    Tu es la bande. La bande des gars des filles de plus ou moins 9 ans. La bande de mômes qui s’éclate, qui a envie de tout, tout le temps, qui bouffe la vie à pleines dents, qui vit un cirque permanent. Sourires aux lèvres, yeux qui pétillent, tout est simple avec toi, bonheur tranquille…


    5 gars, 5 filles, la bande tourne à 10, peut être 8, un nombre pair, c’est sûr. C’est le mot juste : tourner. Une espèce de tourbillon pour tout ce que vous faites. Jongleries, acrobaties, monocycle et autres clowneries. Il n’y a pas de chapiteau mais il suffit de vous voir pour l’imaginer.

     

    1993 - la fugue 

    Premiers amours aussi. Découverte de l’autre, amours futiles mais sérieux, qui durent quelques jours. Expérience de l’enfance qui s’amuse à aimer et aime sérieusement. Qui aime un jour, pleure le soir et aime à nouveau le lendemain. Mais pas le même, pas la même. Tu aimes tellement ta bande que tu ne sais pas lequel laquelle tu aimes d’amour. Peut-être aucun, peut-être tous. Les mains qui se touchent, qui s’attrapent et se serrent, sourires échangés, bisous sur les joues.


    On a longuement parlé de la langue. Avec ou sans ? Grande question… Peut-être que certains d’entre vous ont essayé, mais la langue qui vous posait tant de questions n’était pas encore d’actualité. Grimaces.

    Juste les bisous, parfois jusque dans le cou, c’était déjà beaucoup.

    Le soir, glissé à nos oreilles avant de t’endormir : « tu peux « lui » faire un bisou et « lui » souhaiter bonne nuit s’il te plait ? » Votre Dallas de l’été était difficile à suivre, alors ont vous présentait à tous les bisous de « l’autre », sans le nommer, sans la nommer. Parfois, le sourire s’effaçait de ton regard… « mais non, on s’est séparé, tu savais pas ? » Premiers désamours aussi, dans les tourbillons de vos vies. Jusqu’au lendemain.

    Je me plais à imaginer qu’après le retour vous avez continué à vous aimer, pas seulement en souvenir. Il ne vous avait fallut que quelques jours pour que tu deviennes une bande, précieuse rencontre…


      LIENS :

    "Des mômes..." article précédent 
    "Des mômes..." article suivant 
    "Des mômes... " premier article
    "Des mômes..." le sommaire

    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    Loïca 02/03/2007 15:26

    oups mal formulé la fin : personne ne peut ne pas se rappeler :o)))

    Loïca 02/03/2007 15:25

    Ah ! Là, t'as émoustiller les souvenirs des premiers bisous, premiers amours et désamours ! :o) Personne, de qui a passé des vacances en colo, ne peut se rappeler ça !

    Nelly 17/02/2007 14:16

    Annick -> tant mieux, ça a marché.
    Cubik : ha donc tu es passé par là toi aussi ?
    Kuk : va faire les courses !
    Cloclo : y'a des kebabs par chez toi ?
    man : je suis même pas étonnée. Tu le fais pas encore parfois ?
    cecile : oh oui aujourd'hui encore il faut rêver!
    everland : oui oui oui oui ! (je veux bien)

    everland 16/02/2007 00:20

    Faudrait que je prenne des photos du bébé dans son habit de laine made in Nelly. Ca lui va super bien !

    Cécile 15/02/2007 13:23

    ça m'a fait rever tellement ces groupes là quand j'etais mome.aujourd'hui encore...( kuk: quoi? tu fais pas à manger pour qu'elle puisse bloguer?)