Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 23:03
     Le chien d’ici de la montagne, petit bout de chien aux oreilles de chauve-souris, joue avec son frère et sa maman, chez les voisins du dessus.

     

    Ha, ici, les voisins du dessus, ce ne sont pas ceux qui habite un étage d’ascenseur plus haut, mais juste un bout de montagne plus haut, de l’autre côté du fil à linge.

     

    Le chien d’ici, qui s’appelle Dorado « parce qu’on a décidé » a dit Lilou, le chien d’ici donc, devrait être attaché à sa niche lorsque je quitte la maison.

     

    Mais je n’arrive pas à le récupérer… je pars quand même… la voisine le rattachera lorsqu’elle s’occupera des siens.

     

    A mon retour, à la nuit tombée, pas de chien…. Une chaîne, un jouet orange, une gamelle d’eau dans la niche 4 étoiles 2 pièces toute isolée… mais pas de Dorado.

     

    Je contacte la voisine du dessus… pas de chien non plus…

    J’appelle dans la nuit, la nuit ne répond pas, et aucun chien noir ne sort du noir. Argh…

     

    Nuit à dormir en me réveillant à chaque bruit du cheval des voisins de palier, celui qui dort presque sous ma fenêtre, ou à chaque gazouillis d’oiseau qui pourrait faire penser à une plainte de bébé chien. Dorado a à peine 4 mois, et il est dans le noir dans la montagne avec les loups et les sorcières et… sûrement d’autres trucs que je ne soupçonne même pas.

     

    Ses propriétaires se gondolent à Venise, leurs filles campingent innocemment avec les grands-parents de l’autre côté de la montagne, et moi, j’ai perdu le chien…

     

    Au réveil pas de chien. Pire, la mère et le frère sont revenus, sans celui d’ici… La voisine du dessus  m’offre le café sous les yeux du cheval d’à côté et des moutons de d’l’autre côté, mais le chien n’est plus là… Le cheval s'en moque, les moutons aussi, ça broute à gauche et ça galope à droite.

     

    Avant de redescendre au camping ou les midinettes en short m’attendent pour déjeuner, j’appelle la gendarmerie. Un seul numéro, le 17, ça a un côté alarmiste pour un chien égaré.

     

    Au bout du fil, le gendarme référent de mon bout de montagne, que me passe le gendarme d’accueil, est aux aguets : il pense que j’ai perdu un enfant… non non ce n’est qu’un bébé chien. (ouf !)

     

    Je lui décris l’égaré avec précision : chiot noir, petit plastron blanc, bout des pattes blanc, queue de labrador et oreilles de chauve-souris… il me félicite pour la description et me demande si je suis sûre que c’est un chien, avec cette drôle de description. Oui, c’est Dorado, et son collier marron. Ses maîtres ne sont pas là, c’est moi qu’il faut appeler au cas où.

     

    A midi, les filles me demandent si le chien a grandi… ho si peu en trois jours. Le chien est l’objet de toutes les attentions avec les cousins, que de questions… et moi j’ai perdu mon chien égaré dans la montagne… Leur grand-mère, ma tante, au courant de la fugue du canin arrive à changer la conversation… ouf !

     

    Je remonte à la maison dans la montagne, au dessus du toit (ha oui, je ne vous avais pas dit, les voisins du dessous, ils habitent dans un toit, un long toit de tôle qui n’en finit pas. Enfin, ce ne sont pas tout à fait les voisins du dessous, car il y a les voisines de l’entre-deux, mais elles habitent dans un bout de terrain qui semble plus appartenir à celui d’ici qu’à celui d’en dessous (tu suis toujours ? il faudra faire un dessin après… mais moi je sais pas faire !)

     

    Toujours pas de chien… en plus de tout ce qu’il y avait ce matin, j’ai ajouté une gamelle de croquettes dans la niche 4 étoiles (quoi que, peut-être 3 seulement, il n’y a pas de piscine…) Elle est toujours pleine.

     

    Lorsque je suis dans mon bain à jouer avec lepetit bout de bébé qui s’agite au creux de moi, j’entends la voisine ramener Dorado. Il est revenu, passage obligé par l’étage du dessus : léchouille aux copains chiens qui l’ont pourtant abandonné dans la montagne… ça n’est pas ingrat, un chien !

     

    Le chien va bien, pas trop soif, pas trop faim, mais il veut des calins ! Alors je lui fais des calins… Je ne saurais jamais ce qu’il a fait cette nuit…

     

    Le téléphone sonne, c’est mon copain gendarme qui s’attendait à lancer le plan hors sec à la recherche d’un enfant perdu qui me rappelle. Ils ont trouvé un chien répondant à la description que j’ai donnée (le gendarme, ça parle gendarme, c’est un vocabulaire à part entière). Mais il se demande si c’est bien « mon » chien ou bien un autre parce que tout de même à cet âge là même avec des oreilles de chauve-souris… 25 km par la route, un col à passer, il a du mal à comprendre. J’essaie de l’interrompre, je suis assise par terre sur le balcon, vu sur la montagne-est-belle-au-dessus-du-toit-de-tôle, le chien entre mes jambes en tailleur à papouiller, et le gendarme se demande… jusqu’au moment où il comprend ce que je lui dis.

     

    Et là, il me fait un interrogatoire serré sur l’état du chien : des marques de violence ? de morsure ? une attitude apeurée ? est-ce qu’il est sale affamé assoiffé défiguré ? Non… c’est Dorado, juste Dorado… Bon, alors tout va bien, je vous souhaite une bonne fin de journée, vous aussi, merci beaucoup, au revoir monsieur. Je l’aime bien mon gendarme. Cet après-midi, j’ai même vu un hélicoptère, je suis sûre que c’est lui qui l’a envoyé pour chercher Dorado. (Qui a dit non ?? si si, j’en suis sûre !)

     

    Dorado est quand même fatigué, il va dormir deux heures avant que je redescende au camping. Avec lui, pour le plus grand plaisir des petits et des grands !

    Après avoir joué les filles de l’air, il fait la vedette. Trop dur la vie de chien…
     





    La-montagne-est-belle vue du balcon 

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Nyl - dans Clash...
    commenter cet article

    commentaires

    lucylaine 12/07/2008 15:15

    Tes photos sont belles à couper le souffle et puis j'aime comment tu as raconté cette belle histoire qui finalement se finit bien!! ouf!! il est rentré, dorado a du te faire une peur bleue, mais il t'a permis de "rencontrer" un gentil gendarme!!!hihihi!!

    Corinne 06/07/2008 21:59

    Ben dis donc t'as eu chaud sur ce coup là !!!

    catt 06/07/2008 13:25

    merci nyl pour ces belles paroles. c'est un vrai plaisir de venir te lire.portes toi bien (toi et ton petit locataire)bisescattet au fait, ou en est ton Cromarty,  bicolore, c'est bien toi ???