Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 14:39

    Deux petites filles, 4 ans et demi et 6 ans et demi.

     

    « Dis, Nelly, comment le bébé il fait pour sortir du ventre de la maman ? Et comment il vit le bébé dans ton ventre ? Et comment on fait les bébés ? »

     

    Je n’ai pas de bouteille de lait.

     

    Alors on a parlé d’amour. De faire l’amour aussi. D’être amoureux au point d’être prêt à faire des choses avec son corps. C’est pour les grands c’est évident. La plus petite le fera avec son amoureux, mais une autre fois, après le mariage (je ne sais pas si c’est celui de ses parents, samedi, ou le sien...), la plus grande jamais jamais. Finalement, après en avoir parlé un long moment, on ne sait pas… elles n’ont pas encore un corps de grande, et les bisous c’est déjà beaucoup. J’en ai profité aussi pour faire de la prévention, c’est tellement important qu’elles sachent se protéger.

     

    Il a été question de zizi, de nounoute, de rencontre, de pchitt (ha oui, pour passer d’un corps à l’autre, ça semble plus pratique si ça fait pchitt…), de graines du papa qui font la course pour aller rencontrer la graine de la maman, de la rencontre de ces deux là, et de la magie du corps humain. Comment d’un pchitt, un bébé se fabrique dans le ventre de la maman.

     

    Ensuite, on a parlé de nos nombrils. Si précieux pendant cette période là, le tuyau qui relie le bébé à la maman pour qu’elle puisse le nourrir, et aussi faire sortir ce que le corps du bébé ne peut pas garder. « Et oui hein, heureusement qu’il fait pas caca dans ton ventre le bébé ! » « Mais il est grand comment aujourd’hui ton bébé ? » Alors on a imaginé ce petit bébé là. La plus grande aimerait un garçon, la plus petite sait que c’est une fille.

     

    La naissance ensuite… C’est impressionnant d’imaginer une naissance lorsqu’on est encore petit, déjà que dans nos têtes de grands ce n’est pas très évident. La plus petite savait déjà. En quelques mots elle me raconte à l’hôpital. « Les docteurs, ils coupent doucement ton ventre, ils prennent le bébé, et hop il recouse, et t’as ton bébé ». La plus grande n’est pas d’accord « nous on n’a pas fait comme ça, hein ! ».

     

    Alors j’explique encore. Le corps de la maman, qui peut se transformer suffisamment pour faire grandir le bébé, peut aussi se transformer pour que le trou des bébés (qui sert aussi à faire l’amour, elles ont bien compris, mais quand on sera grande) devienne assez grand pour que le bébé puisse passer, d’abord la tête. Ça doit être dur quand même… ho oui c’est dur, le bébé et la maman font des efforts, le papa les aide aussi, et les docteurs. Mais c’est difficile. Après, la magie du corps redonne à la maman son corps d’avant, le trou des bébés redevient petit, le ventre se diminue… « comme maman ! » Et voilà !

     

    « Et [prénom du papa], il viendra vous voir à l’hôpital ? » Bien sur qu’il viendra, c’est son bébé aussi, et il l’aime déjà tu sais … « Ah, c’est bien ! » Ça suffit à rassurer des petites filles, que ce bébé ait son papa. Les histoires de grand finalement, elles n'y sont pas encore.

     

    Nous avons aussi parlé des animaux, et surtout de Chipie, la maman de Dorado le bébé chien. Elle n’a jamais fait l’amour figurez-vous… Pourtant elles ont déjà vu le papa chien, mais c’est sur qu’ils n’ont pas fait l’amour.
    A moins qu’on ne les ait pas vus ? L’amour, ça se fait discrètement…

     

    Nous sommes passées à autre chose. La plus petite a fait un bisou au bébé, juste sur mon nombril, et la plus grande n’a pas osé.

     

    C’était un bon moment.

      

     

     

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Nyl - dans Amandine...
    commenter cet article

    commentaires

    Corinne 03/07/2008 13:47

    J'ai une idée sur l'identité des deux petites curieuses qui t'ont posé tant de questions !Bonnes vacances.

    lucylaine 28/06/2008 13:43

    C'est joliment raconté, plein de tendresse et d'amour, je n'ai aucun mal à vous imaginer les unes contre les autres en ayant cette conversation si importante et qui créé des liens si forts!! bises à vous!!

    Francis 28/06/2008 12:07

    (heureusement que t'es une fille, t'aurais été un monsieur, ton blog aurait été dénoncé :D)Je t'en veux, quand même. On se donne du mal pour embrouiller les idées des gamins, en faire une génération qui vaille la nôtre, et paf, voilà quelqu'un qui va leur expliquer les choses les plus compliquées de manière à ce qu'ils comprennent. C'est pas drôle. Les bébés, on les achète en kit à Carrefour (sauf toi, mon enfant, qu'on a acheté à Lidl).

    Christine B 27/06/2008 21:31

    Evidemment avec une bouteille de lait cela aurait été plus simple!!Bises

    Guillaume 27/06/2008 16:35

    Et quid des cigognes ?  Des choux ? Des roses ? Elle n'est pas complète ton explication. :o)