Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 23:04

    Depuis quelques semaines, tout doucement, je te sens bouger en moi.

     
    Parfois, c’est juste une sensation, une présence. Parfois, je suis tout à toi et tu me réponds… ou bien est-ce l’inverse. Je ne te connais pas encore, et pourtant je te sais déjà tellement.

    Lorsque tu es éveillé, j’appuie tendrement mes deux mains, et je te sens te lover juste dessous. Un câlin sous la peau.

     
    A d’autres moments, nous jouons doucement. J’appuie avec deux ou trois doigts là où je t’ai senti donner un coup et j’attends… un petit coup dessous, tu réponds. Si j’arrête, toi aussi. Si je déplace la pression d’un ou deux bouts de doigts, alors un petit geste de toi me fait savoir à nouveau que tu es là : coup timide, ou plus ferme. Et le jeu continue, jusqu’à ce que l’un de nous se lasse.

     
    Lorsque ton père est venu nous voir, tu lui as montré d’un mouvement discret que tu étais là. Il n’en était pas bien sûr. Mais il était ému. Une autre fois, tu lui as tapé dans la main, tu avais bougé et il en était convaincu. Et puis un jour, tu dormais. Sa main que j’ai accompagnée t’a réveillé doucement… et tu as joué avec lui. Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que tu sais lorsqu’il est là, même si parfois tu ne bouges que très discrètement.

     
    Tes mouvements se devinent sous ma peau, tes mouvements me permettent aussi de découvrir la vie autrement. Parfois, souvent le soir lorsque je me couche, je t’écoute juste bouger, pas de mots, pas de gestes. Je te laisse ton univers de tendresse, ton cocon de douceur, et les petits bruits que toi seul peux entendre.

     
    Dans quelques jours, ton papa et moi en saurons un peu plus sur toi. Ton père dit que nous saurons quel modèle nous aurons, bébé fille, bébé garçon. Mais qu’importe, tu es juste notre enfant, et c’est déjà beaucoup : un petit bout de nous qui nous apporte déjà tant, un petit bout de nous pour qui nous serons là, pour qui nous sommes déjà là.

     
    C’est difficile de s’imaginer parents, mais notre transformation a déjà commencé. Elle est étrange car nous sommes souvent juste toi et moi. Mais je sais que ton papa n’est pas loin, que ton papa pense à toi, qu’il est tout avec nous dans cette aventure de la vie. Tu verras, ça n’est pas toujours simple loin de là. Nous t’accompagnerons à la découverte des petits bonheurs, tu pourras les cueillir pour en faire ton bouquet…

     

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Nyl - dans Amandine...
    commenter cet article

    commentaires

    Tiphaine 01/08/2008 22:52

    Il est décidément  très beau ce texte...

    Nelly 12/06/2008 19:10

    Cubik : raté!Elisabeth : bienvenue, et merci à toiHubert : oui surement, déjà que pour une femme c'est une sacrée expérience !Catt : merci beaucoup pour ton passage et ton commentaire!Lucy : j'espère!tiphaine : oui je sens que c'est vraiment un devenir... je t'embrasseAnnick : merci, je prends soin de nous, j'essaie ;-)françoise : merci! bises aussi...francis : reviens quand tu veux... ho un  smiley!ophélie et francesca : bienvenue et merci!

    francesca laasri 10/06/2008 17:14

    quelle hymne a la maternité!!! merci pour cet instant !!! et bonne continuation!!bisesfrancesca

    Ophélie 10/06/2008 16:52

    Quel beau texte, quelle douceur.. merci pour cet instant magique !

    Francis 09/06/2008 22:20

    Huhu. Mon flux RSS a beau me dire que l'article est toujours le même, je reviens le lire.Pour la peine, tu as droit à un smiley. :)