Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 16:24

    Les premières mains de ce vendredi sont des mains qui soulagent, des mains qui écoutent. Elles se posent d’abord sur ma nuque, puis sur mon crâne, sur mon bassin. Sur mon ventre aussi. Des mains qui parlent à mon corps, des mains qui dénouent, par de petits mouvements. Les appuis font mal parfois, puis la douleur passe.

    Ces mains connaissent mon corps, ces mains savent le dénouer, me rassurer aussi. Tout se passe bien. Ces mains ont communiqué avec le petit être au fond de moi. Un grand moment.

     

    Les mains suivantes sont justes croisées, l’une sur l’autre. Ces mains là sont reliées à des oreilles qui écoutent, mes douleurs, mes angoisses, mes avancées aussi. C’est plus facile pour moi de parler à ces mains qu’aux yeux qui sont plus haut. C’est plus facile parce que dès que je croise le regard de cet homme là, mes angoisses sont trop fortes, les larmes sont trop présentes.

     

    Et enfin, vendredi soir, j’ai retrouvé des mains oubliées. Des mains noires, foncées, aux doigts longs, magnifiques, des mains sur une basse. Les vibrations viennent au creux de mon ventre. La voix de l’homme qui a de si belles mains n’a pas changé. La voix chante « Ayo » pour celui qui a de la peine. Je bois ses paroles en admirant ses mains.

     

    A la fin, du concert, je m’approche. Cela fait 8 ans que nous ne nous sommes pas vus, 12 ans que nous sommes partis ensemble avec des enfants pour une de mes expériences les plus fortes. Ses yeux croisent les miens, il est aussi étonné que content de me voir là. Quelques souvenirs, quelques nouvelles aussi, un instant de paix.

     

    Je rentre chez moi.

     

    Tes mains ne sont pas là pour m’accueillir, et les miennes n’ont personne à enlacer…

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Nyl - dans des gens ...
    commenter cet article

    commentaires

    lucylaine 19/04/2008 15:27

    Ton texte est sublime!! tu mérites de trouver des mains qui savent parler à ton coeur, à ton âme!! qui pourront te rassurer quand ça ne va pas!! qui t'accompagneront quand tu seras "seule"!!

    Cécile 14/04/2008 08:38

    et je te vois encore danser en chantant Cornu...

    Martine 14/04/2008 08:29

    Ce que vous écrivez est très beau, mais tellement triste ... je vous souhaite plein de petits bonheurs au quotidien.

    pere_serge 13/04/2008 20:36

    Etonnante espèce humaine, capable d'aller sur la lune mais qui sait pas  soulager la peine de ceux qu'on aime.