Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:06
    "Des mômes ..."

    A la gare, ils se tenaient par la main.

    Dans le train, ils étaient côte à côte. Ils ont fait moitié moitié de leurs pique-niques.

    Dans le car, ils ne se sont pas lâché les mains et ont détaillé chaque virage.

    Petit sac sur le dos, ils partent vers leur chambre. Ça fait un an qu’ils attendent ça, repartir ensemble en colo, en amoureux, ça fait un an qu’ils s’envoient des courriers et se téléphonent de temps en temps.

    Seulement voilà, il y a une chose qu’on ne leur avait pas dit : ils ont grandi.

    Cette année, cette petite fille là et son amoureux, ce petit garçon et son amoureuse ont tous les deux six ans. Et la loi dit que les enfants ne peuvent pas dormir dans des chambres mixtes à partir de 6 ans.

    Ils devront faire chambre à part pendant les trois semaines que dure leur vie commune, le temps d’un été.

    Leur petit cœur ne comprend ce qui a changé depuis l’année dernière, ce qui les oblige à ne pas dormir ensemble.

    Quelle drôle d’idée de faire une loi pour séparer les amoureux…


    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    Tiphaine 17/11/2007 14:34

    Tu as raison, c'est une drôle d'idée...

    Francis 12/11/2007 22:24

    A six ans, les filles, normalement, c'est bête, ça joue qu'à des jeux de filles.

    rebecca 12/11/2007 01:26

    J'espère qu'au moins le temps d'un été leur amour a rimé avec toujours.

    canicule 11/11/2007 14:01

    c'est vrai c'est bizarre comme loi quand même, donc de 6 ans à 18 ans pas de chambre mixte !

    Annick 10/11/2007 18:08

    Comme tu dis.... 6 ans quand même, c'est encore bien innocent !