Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

...

Recherche

Avec mes doigts :

Mes doigts, des aiguilles et de la laine :

  • Mes doigts, des pinceaux et des visages :

  • les z'amis

    Bulledair
    Tricot Nordique
    Tricofolk, par Sandrine...
    Dentelles et fil d'été...
    Blogs qui tricotent pas...
    Blogs tricotent...

    chez Nyl :    visiteurs

    3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 23:40
    Cet été j'ai pris des photos d'une maison.
    Du coup, je souhaite mettre des photos de maisons.
    Seulement voilà, c'est impossible.
    C'est impossible tant que je n'ai pas parlé ni montré cette maison là :

    baugé

    Cette maison là, je n'y mettrai plus les pieds.
    Cette maison là est maintenant habitée par quelqu'un que je ne connais pas.
    La façade avait été décorée par mon arrière grand-père, qui s'appelait Baptiste.
    Et à l'intérieur, de l'autre côté, il y avait la cour.

    Une cour en pente,
    Une cour pour spécialistes de dérapages en trottinette.
    Seule sécurité : la porte du couloir ouverte.
    Le danger : l'escalier de la cave.

    baugé

    Cette maison là,
    C'est des heures de cache-cache avec mes cousins
    Cette maison là,
    C'est des biscottes trempouillées dans de l'eau sucrée
    qui servent de soupe aux poupées de nos mamans.

    baugé

    Cette maison là, c'est LA maison des cachettes.

    baugé

    C'est aussi l'atelier de pépé...

    baugé

    Et puis des tas de trucs partout tout un tas de bazar.
    Mon grand père conservait beaucoup, et la maison était grande.

    baugé


    Et là, juste sur la droite, le poulailler,
    Le poulailler dans lequel il y a eu des poules,
    Les poules que je n'ai jamais connues,
    Je ne les ai jamais connues et pourtant...
    Cette maison est celle de pépé et mémée Poule.
    Enfin... était.


    baugé
    (je crois que je vais faire mes bordures du mini potager en tuiles, maintenant que je revois ça)

    Voilà,
    J'ai parlé de cette maison là, celle à laquelle j'ai pensé en prenant le temps de photographier une maison qui n'est pas des miens, cette maison que j'avais décidé d'habiter quand je serais grande, avec mes sept enfants. Cette maison que je n'habite pas, même si j'ai chez moi un escalier en bois, et un cagibi dehors, et des ptits bazars et des recoins partout, parce que tout ça c'est indispensable à une maison.

    (Je regrette de n'avoir pris que ces quelques photos,
    alors qu'il y aurait eu de quoi en faire tellement plus...)


    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    jean-michel 15/09/2007 08:39

    Bravo Nelly,Tu écris très bien. C'est un plaisir de te lire. Ce témoignage est touchant et l'on s'y retrouve. J'ai vécu un peu la même chose mais j'essaie de sortir une maison de famille de son statut dilemne afin de la rendre à nouveau habitable. Concernant les "Mômes" c'est très intéressant et je connais bien la péniche et Didier qui l'a créée.Au plaisir d'en discuter.Ecris moi, je te rappellerais.J-M

    Nelly 06/09/2007 13:52

    Ellie : c'est clair qu'elle te manque, vu les rêves que tu en fais... Je rêve souvent de cette maison là (même si elle n'est pas tout à fait pareil dans mes rêves, encore plus grande, avec un grenier super grand qui recouvre même la cour et le jardin, et pourtant, du jardin, y'a toujours le ciel, j'adore aussi cette maison de mes rêves), et avec toujours mes grands-parents dedans.Loïca : super tant mieux, en plus de voir ça avec Matthieu, c'est bien je trouve.

    Ellie 05/09/2007 08:30

    On pourrait bâtir de empires avec toutes les maisons perdues de notre enfance... j'ai rêvé pendant des années que la maison de mes grands-parents brûlait ou que je la retrouvais rasée, semi-démolie. C'était après que nous ayons dû la vendre. A moi aussi elle me manque.

    Nelly 04/09/2007 18:30

    ha... et puis... très touchée par vos commentaires, je pensais pas qu'elle en susciterait autant cette note. Merci beaucoup !

    Nelly 04/09/2007 18:29

    cubik : oui va falloir que je me dépèche hein.... (faut pas le dire à kuk, il aurait peur)Cécile : blanche blanche... finallement ça peut lui plaire !Annick : la maison j'en ai bien profité. Mes grand-parents aussi, même si c'est jamais assez. Seulement j'ai tellement peu de photos...Le Caribou : merci ;o) m'étonne pas tiens...Sandrine : merci aussi. Tant mieux pour les souvenirs, ils nous font "nous"Rebecca : oui c'est ça, de la jolie nostalgie. Très contente de te revoir par ici !Thorn : c'est justement la tienne de maison de pépé et mémée poule qui m'a donnée envie de faire cette note. J'en parlerai d'ailleurs... Des mercis !Francis : faire dormir les amis dans la grange, métonne pas de toi tiens. Terrible de devoir regarder de loin "sa" maison, j'imagine...Guylaine : merci ! C'est vrai qu'elle était accueillante... j'aimais...frenchmatt : j'étais loin d'être la meilleure pour la trottinette, mais je m'y remettrai bien !Véro : de rien pardon et merci tout plein de partager ça aussi avec moi... et.... pareil. (t'm)